Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A Propos...

  • : Interlude...
  • : Ce blog est le résultat d'un challenge lancé par Madame Copine, mon amie du bout du monde... En réponse à mes mails éhontés critiquant un quotidien au demeurant tout à fait passionnant.
  • Contact

Cuisine du monde...

Locations of visitors to this page

Recherche

Mise en bouche...

Archives

Au menu...

Bonheurs et malheurs du jour dans Ligne privée - Titres, dédicaces et prologues dans Intercalaires - Ce que j'en pense dans A ma sauce. Piquante... - Ma vie de présidente dans Verbatim - Les interrogations du jeudi dans Fauteuil Club - Mes péripéties professionnelles dans Passage Public - Mon univers littéraire dans Sofa Travelling

19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 20:51

Heurts et malheurs de la vie humaine...


Un peu de lecture ?

"Le mot appartient au vocabulaire de la médecine et suppose par conséquent dans son emploi un maniement métaphorique intéressant puisqu'il établit nécessairement une analogie avec le vivant, la vie saine et et la vie maladive. Le mot convient bien aux époques où l'interprétation s'affirme comme évaluation pertinente du Monde.

Ainsi, la crise est un moment particulier dans l'évolution de la maladie. Du grec krinein qui signifie discerner, la crise désigne cette étape de visibilité, de manifestation de ce qui jusqu'alors était latent. La maladie est contractée mais elle ne s'est pas, comme on dit, déclarée. Et puis soudain apparaissent les premiers "signes" ou symptômes : les verra-t-on pour ce qu'ils sont ? En donnera-t-on l'interprétation qui convient ? De la réponse à ces questions dépend la guérison. La crise est donc une mise à l'épreuve du regard, c'est un exercice de lecture. Les signes sont désormais apparus, encore faut-il en saisir la juste signification."

Source : Eric Cobast, Les 100 mots de la culture générale, Que sais-je, PUF, 2008, p 40


Annodines conversations...

Version masculine : la crise sociale et financière, par Stéphane Guillon



Version féminine : la crise est intime, ou Femmes au bord de la crise de nerfs, par Pédro Almodovar

Plus d'infos sur ce film


Besoin d'un antidote ?

Essayez donc l'Anis...

A consommer sans modération...


Si je fais l'addition...

Je vous laisse, j'ai une crise de Foi à soigner...

La solution ? Revenir à la source de l'interrogation... 

Repost 0
Published by Laure - dans Fauteuil Club
commenter cet article
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 08:39
Pour certains, la comptabilité est un exercice technique. A mon humble avis, il s’agit en fait d’un art délicat. Jugez plutôt…………………
 
 
Anodine conversation. Extrait.
- oui……………………………………………………..
- je vis à crédit…………………..
- ça vous évoque quoi ?……………………………………………………………………………………………………
- j’ai toutes sortes de dettes à apurer. Financières et symboliques. C’est mon actualité du moment…………………………….. Le directeur de l’association est en partance ; j’ai fait ce que j’avais à faire mais sans doute trop tard……………………. Jusqu’à présent je m’occupais de l’administratif conjugal, sans doute parce que mon manque de confiance en moi m’y a poussée. Assurer pour sauvegarder. Mais je suis fatiguée. J'ai lâché..... Et c’est la déroute…………….
- ça vous renvoie à quoi ?
- à mon père. Je me souviens qu’il disait qu’au lieu de dire, il fallait faire. Trop d’exigences. Les siennes…………….. Je faisais de jolis discours – ce qu’il avait envie d’entendre – pour avoir la paix……………………………………………… Derrière la façade, suis-je capable de faire ? Je pense souvent que je ne suis bonne à rien. Pas toute la journée non... Mais c’est bien ancré.
- ……………………………………………………………….
- Ca me renvoie à la question de l’imposture. Encore. Elle me colle à la peau cette question……….
- vous avez un passif avec votre père……………
- oui. Et il me coûte cher…………………………………………………………….
 
 
Si je fais l'addition...
Pour réussir un redressement judiciaire, il suffit de faire les comptes, et de prévoir un apurement de la dette sur 9 ans. Et tenir bon…
Dans la vraie vie des vrais gens, c’est une toute autre affaire. Une mesure de sauvegarde ? Un classement par pertes et profits ? Un solde de tout compte ? Un crédit ?
Explorons ces pistes de solution... et retournons à la source de l'interrogation...
 
Repost 0
Published by Laure - dans Fauteuil Club
commenter cet article
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 22:48

Ou comment un tout petit minuscule riquiqui lapsus peut vous mettre dans de beaux draps. Jugez plutôt...

 

Anodine conversation. Extrait.

- oui...........................................................................................................................................

- je sais pas pourquoi mais dès que je vois je sens un truc en danger de vie - euh non danger de mort - il faut que je tente de le sauver

- vous avez dit danger de vie.................................................................................................. ça vous évoque quoi ?

- rien du tout. Je ne fais pas de connection

- ça peut vous renvoyer à un désir infantile.................................................................................. la vie dangeureuse

- hein ?

- ...............................................................................................................................................

- c'est quoi un désir infantile ? 

 

Si je fais l'addition...

Recherches sur le net. Clic sur la société française de psychanalyse.

Une méthode de sélection naturelle = pas de glossaire = pas les mots de passe = incompréhension

Conclusion = incitation à revenir à la source de l'interrogation

Repost 0

Expresso...

Le coup de la panne, par Mehdi Ahoudig

Le métro de Tokyo fonctionne très bien. Tellement bien que quand il y a une panne, c'est l'affolement général. Ballet de bruits et de voix pour mécanique un instant suspendue : tranche de son.