Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos...

  • : Interlude...
  • : Ce blog est le résultat d'un challenge lancé par Madame Copine, mon amie du bout du monde... En réponse à mes mails éhontés critiquant un quotidien au demeurant tout à fait passionnant.
  • Contact

Cuisine du monde...

Locations of visitors to this page

Recherche

Mise en bouche...

Archives

Au menu...

Bonheurs et malheurs du jour dans Ligne privée - Titres, dédicaces et prologues dans Intercalaires - Ce que j'en pense dans A ma sauce. Piquante... - Ma vie de présidente dans Verbatim - Les interrogations du jeudi dans Fauteuil Club - Mes péripéties professionnelles dans Passage Public - Mon univers littéraire dans Sofa Travelling

2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 13:07

Elle déjante ? Elle déjante !

 
 
Dédicace
A La Méchante. Parce que son petit texte m’a redonné le goût de m’amuser, et que j’en avais bien besoin…
 
 
Prologue
Au départ c’est une sombre histoire de commentaire qui n’a pas été enregistré. Et comme avec l’âge, on devient convaincu qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même… J’ai tout recommencé depuis le début…
 
 
Le ménage, le rangement, et la mémé…
- Plus je vieillis et plus de deviens une fée du logis... Enfin ça c’est vu de mon côté…
- J'ai acheté des gants Mappa pour ne plus abîmer mes petites mains quand je nettoie ma salle de bains. Et je les mets…
- Je ne supporte pas les miettes de pain sur la table... donc je passe souvent l'éponge entre deux plats...
- Je fais des piles. Je me dis qu’il faut que je trie. Et puis j’oublie. Ou bien je n’ai jamais envie de m’y coller. Et des fois, après, je suis bien embêtée. Parce que je ne trouve plus les papiers. Genre ma pièce d’identité. A 30 mn de me pacser…
- Le coffre de ma voiture est rempli de vieilleries que je n'arrive pas à jeter (suite à une séance annuelle de torturage rangeage), et dont je me persuade que je les vendrais bientôt à une brocante... à laquelle je ne me suis jamais inscrite...
 
 
La cuisine et la mémé…
- A la fin d'un repas j'aime préparer un plateau café avec des tasses et des sous-tasses, et le sucre dans un joli sucrier, de préférence chiné dans une brocante...
- J'aime bien faire une tarte Tatin et la poser sur le plat à biscuit du service de mariage des mes arrières grands-parents... Ca rend le retour à la maison plus chaleureux les soirs d'hiver...
- Je suis fan du thé "Véranda" de chez Mariage Frères, avec ou sans copine pour le partager...
- Le dimanche midi je trouve ça chouette de préparer un plat de bonne cuisine bien traditionnelle (genre une Gardianne de taureau) et de se faire, même à deux, un "déjeuner dominical", avec bouquinage et siestage à la fin...
- En vacances à Albi, au début de mon idylle avec l’Homme, j'ai commandé une salade d'oreilles de porc confites (si si, ça existe !) et une autre fois des "tripous", car j'avais décidé qu'avec lui je ne renierais rien de mes origines... Depuis il m'appelle "ma vache tarnaise"...
- Je n'arrive pas à jeter la nourriture, et je suis à chaque fois contrite ravie lorsque l’Homme ouvre le frigo, garde son calme et me demande si ma nouvelle culture bactériologique est au point ou si je préfère attendre encore quelques jours...
 
 
La maman de la mémé…
- J'adore téléphoner pendant des heures à ma maman, bien calée dans mon fauteuil club avec ma couverture népalaise et une infu posée sur mon guéridon doré…
- J’aime bien dire à ma maman que je l’aime et lui faire un gros bisou sur la joue…
- Je tiens à ce que ma maman, qui à mes yeux est une divine beauté, reste coquette, donc je me fâche quand elle oublie de mettre du rimmel…
 
 
Les yeux, les oreilles et la bouche de la mémé…
- Quand je rentre du travail et que je suis seule j’allume toutes les lumières de la maison et je me mets un air de jazz en fond sonore... Parce que la mémé elle aime bien s'imaginer qu'elle est jeune, riche et belle, et qu'elle vit dans un Loft en plein coeur de Manhattan... ou de Bangkok. Ca dépend des moments...
- Il m'arrive de faire la sourde et de dire "hein ?" quand on ose me parler alors que je suis en train de bouquiner (ou de téléphoner)...
- Je suis spécialiste de l'écoute bienveillante et j'essaie toujours de donner des conseils tout emprunts de sagesse, en adaptant mon vocabulaire aux temps modernes... Car je suis une mémé "dans le coup", hé hé hé...
- Parfois je me spécialise aussi dans la parole malveillante, mais c'est sans doute imputable à un décalage culturel entre les mémés et les gros cons sans morale pauvres bougres qui voulaient bien faire, pourtant...
- Je ne peux pas profiter de ma maison si les coussins ne sont pas bien ordonnés, le lit pas fait...
- Quand il m'arrive un truc sympa je radote en rajoutant des fioritures de langage et des détails en tous genres pour ne pas lasser mon auditoire... Quand il m'arrive un truc pas sympa aussi d'ailleurs...
- Bien sûr que mon chat est une personne, vachement intelligente en plus...
 
 
La mémé de la mémé…
- Quand je pars en vacances dans une maison de ma grand-mère le deal c'est que je dois devenir sa complice et faire du transport clandestin de pots en terre fissurés, de torchons effilochés, de Tupperware en fin de vie, de meubles à moitié démontés, et de trucs remontés de la cave ou achetés au bas mot 2 euros de moins ici en promo…
- Du coup ça me rappelle que comme elle je ramène toujours tout un tas de prospectus à la maison, dès fois qu'on me prendrait pour le syndicat d'initiative du quartier... Que voulez-vous la mémé aime bien renseigner…
- Quand je ne suis pas trop surbookée je passe prendre le petit-déjeuner chez ma grand-mère avant d'aller au bureau, et elle me prépare un bon café et du pain grillé avec du miel comme quand j'étais petite... Ces jours là, en comparaison, les Pancakes (dont je rafole en temps normal), j'aime autant vous dire qu'ils sont out...
- Quand ma grand-mère m’invite à dîner, on se fait un plan mémé : apéritif avec Apéricubes et Tucs, salade avec des croutons et plein d’ail dedans, betterave cuite à la sauce moutardée, tranche de gigot d’agneau et haricots, yaourt et fraises en été, séance de « Plus belle la vie » sur son lit, et, avant de partir, le traditionnel déballage et la traditionnelle tentative de refilage des vêtements, chaussures, sacs, rideaux (…) précieusement conservés car « à l’époque c’était de la qualité »…
 
 
L'Homme de la mémé…
- Quand mon Homme se trompe dans ses dates de congés, qu’il pose seulement 8 jours au lieu de quinze, et en plus avec 3 jours d’avance sur les miens (donc ça fait plus qu’une toute petite semaine à passer ensemble) j’ai la délicatesse de ne pas lui dire d’aller voir un gérontologue pour vérifier sa capacité à se repérer dans le temps… Parce que la mémé elle sait ce que c’est, la vieillesse…
- Quand mon Homme me dit que sa présence est plus utile à son bureau qu’en congés avec sa moitié parce que l’étendue de ses responsabilités nécessite un tuilage avec son collègue en plein la deuxième semaine d’août et bien je ne dis Rien, car j’ai toujours pensé qu’une mémé c’était plein de bonté envers son prochain…
 
 
Les bonnes manières de la mémé…
- Je ne visite pas l’appartement des gens chez qui je suis à dîner sans y avoir été invitée…
- Quand je suis invitée à dîner j’apporte toujours un petit quelque chose, même si ce n’est pas grand-chose…
- Je ne mets jamais au grand jamais mes doigts dans mon nez…
- Quand je dis un tout petit mensonge, comme là très récemment, à mes détracteurs éventuels je répondrais qu’à mon âge, je dois montrer l'exemple, parce que c’est une question de bonne moralité…
- J’aime bien dire tout plein de mots rigolos comme « s’il te plait, merci, bonjour, au revoir, avec plaisir, je vous en prie, si je peux me permettre… ». En plus, ce sont des mots qui ont largement démontré leur efficacité…
- J’ai horreur du tutoiement intempestif par la commerçante du coin, sauf si c’est une mémé… Et encore, elle a intérêt à être sympa...
- Je suis incapable de parler le langage « djeun », et d’utiliser des verbes comme « kiffer »… Entre autres…
- Je sens que je suis parfois un peu décalée parce que je serre la main aux gens que je ne connais pas et que je les appelle « mon petit »… Non, ça c’est pour rigoler…
 
 
Epilogue
Je me suis bien amusée à jouer à la mémé, mais comme le disait ma grand-mère "les bonnes choses ont une fin" - je dirais même plus, les bonnes choses ont une de ces faims... - et en plus je suis une mémé active... de 35 ans... donc à présent il faut vraiment que j'aille travailler déjeuner...
Et vous, quelle sorte de mémé êtes-vous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Ligne privée
commenter cet article

commentaires

Madame Copine 06/08/2007 08:49

Ah! Oui c'est vrai que j'avais oublié ces détails...je suis décidément une vraie mégère: enlève ton doigt sale de la mousse au chocolat qui est dans MON frigo!!!!

Madame Copine 04/08/2007 11:49

J'ai relu ton texte, mort de rire: les cultures biologiques dans le frigo...Bon, j'ai réfléchi...côté ménage et rangementAlors je suis obsédée par l'étendage de la serviette de bain, qui se doit d'être parfait afin d'assurer un séchage rapide, cet étendage doit absolument s'accompagner d'une ouverture de la porte de la salle de bain afin d'assurer une aération optimale.....Dans la cuisine, l'éponge doit être rincée et toute trace de savon éliminée...beacause odeur= beurk!!! (toucher une éponge m'a déjà demandé un effort surhumain....j'avais 22 ans...)Dans la chambre, la moustiquaire doit être minutieusement bordée...aucune intrusion nocturne ne sera tolérée et toute intrusion sera la faute de monsieur copain qui a mal mis la moustiquaire....oui je sais je suis parfois injuste....Voila pour l'instant les trucs auxquels je pense...je reviendrai....

Laure 05/08/2007 15:22

Ah mes cultures bactériologiques... La dernière c'était de l'ananas. Trois semaines au frigo pour produire l'équivalent d'un malheureux point noir j'étais fort déçue. Mais je place tous mes espoirs dans ma prochaine expérimentation : la culture de terrine de figatelli...Alors sinon sur tes manies de petite mémé...- la serviette ah la serviette qui jamais ne sèche et que quand tu sors de la douche elle pue que du coup tu dois te redoucher... Sauf si tu as mis au point une technique infailible, à condition qu'elle soit partagée par l'ensemble des membres de la maisonnée... C'est le cas ???- l'éponge. La vie de l'éponge. Micka oublie régulièrement de rincer les éponges. Donc je les retrouve imbibées d'eau grasse dans l'évier pleines de liquide vaisselle, miettes de pain (horror !), café, cendres (beurk !)... Et là je dois dire Halte là tous aux abris, la mémé que je suis se transforme en Tatie Danielle ! Un conseil : avoir un stock d'éponges neuves à portée de main, pour les jours de dégoût profond... - l'éponge bis : Il t'es arrivé un truc de ce genre, toi, à 22 ans ? Moi, un jour, je me suis ataquée à une grosse vaisselle et même que j'ai pleuré comme une madeleine avec les deux bras plongés dans la mousse... J'avais dans les 22 ans..- la moustiquaire. Doit être parfaitement bordée cela va de soi... Par Monsieur Copain. Car nous savons, depuis la nuit des temps, que c'est le job des hommes de protéger les belles des bêtes en tous genres... Il y a des choses universelles... Et immuables...Aller, je t'aide un peu...Il y a une autre truc sur lequel tu es une petite mémé : tu n'aimes pas que tes invités jettent leurs pelures de fruit par terre dans ta maison... Ou se servent dans ton frigo sans te demander la permission... 

Madame Copine 04/08/2007 11:17

Aghhhhhhhhhh!! J'oubliais!!!! Très joli le nouveau style de ton blog!!!!

Laure 05/08/2007 15:01

Merci ! C'est grâce à la vesrion 2 d'Over Blog, que j'appellais de mes voeux depuis 3 mois...

Madame Copine 04/08/2007 11:14

Well, well....je suis déçue...tu as oublié le nettoyage de cendriers....ah, ah, ah!! Je vais réfléchir à mon côté mémé et je reviens!!!!

Laure 04/08/2007 15:01

C'est ça mon petit, va réfléchir...

Expresso...

Le coup de la panne, par Mehdi Ahoudig

Le métro de Tokyo fonctionne très bien. Tellement bien que quand il y a une panne, c'est l'affolement général. Ballet de bruits et de voix pour mécanique un instant suspendue : tranche de son.