Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos...

  • : Interlude...
  • : Ce blog est le résultat d'un challenge lancé par Madame Copine, mon amie du bout du monde... En réponse à mes mails éhontés critiquant un quotidien au demeurant tout à fait passionnant.
  • Contact

Cuisine du monde...

Locations of visitors to this page

Recherche

Mise en bouche...

Archives

Au menu...

Bonheurs et malheurs du jour dans Ligne privée - Titres, dédicaces et prologues dans Intercalaires - Ce que j'en pense dans A ma sauce. Piquante... - Ma vie de présidente dans Verbatim - Les interrogations du jeudi dans Fauteuil Club - Mes péripéties professionnelles dans Passage Public - Mon univers littéraire dans Sofa Travelling

16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 10:17
Allez, une petite explication
 
 
Mon agenda de Présidente
-          09h00 : réunion avec le Directeur. Affaires courantes, relecture du rapport d’orientation, et annonce de son départ. Je suis contente pour lui. Et je le remercie pour l’excellent travail qu’il a fait ici.
-          10h00 : réunion avec le Président et le Directeur de notre réseau. Au jeu du chat et de la souris je suis la souris. Et le chat n’a pas faim mais s’amuse un peu. Cruel le jeu.
-          12h00 : déjeuner avec intronisation d’un futur nouvel administrateur. Se jauger. Se juger ?
-          15h00 : je répète mon discours
-          17h30 : entrée des adhérents. Et des autres…
-          20h00 : apéro de fin d’AG.
-          22h00 : taxi direction mon lit
 
 
Les joueurs
-          trésorier : excusé cause déplacement professionnel
-          ancien président : arrivée remarquée à 19h00, soit avec 1h30 de retard…
-          administrateur démissionnaire : arrivée avec ¾ d’heure de retard
-          nouveau candidat administrateur 1 : présent
-          nouveau candidat administrateur 2 : présent
-          représentants des salariés : présents
-          représentant des volontaires : présent
-          présidente : présente
 
 
Rapport d’orientation
 
Dans le rapport moral, nous affirmions bien avoir identifié l’enjeu à même de nous permettre de répondre à notre objectif de poursuite d’activité : résoudre l'équation nous permettant de faire valoir et mettre en avant nos valeurs tout en respectant un cadre administratif et financier. Aussi, à l’alternative de l’arrêt du projet, nous avons fait le choix de nous atteler à ré-inventer – au sens de créer – nos nouvelles modalités d’action.
 
En préalable, nous avions réaffirmé nos valeurs de solidarité et de citoyenneté et nous nous étions engagés à répondre aux besoins des publics et aux attentes des partenaires en nous appuyant sur les métiers et les savoir-faire de la structure, tout en nous efforçant d’améliorer notre lisibilité générale.
 
Dans cette perspective, nous avons assuré la mise en œuvre de la première partie de notre plan d’action au cours de l’année 2006 :
-          finalisation des accords avec les partenaires,
-          adaptation des effectifs, organigramme,
-          montage du projet immobilier
-          règles de gestion, gestion des ressources humaines,
-          construction du plan de développement
-          élaboration du plan de continuation.
 
Nous en avions confié le pilotage de la mise en œuvre opérationnelle à une équipe de direction confirmée et organisée, avec un bureau renouvelé ayant délégation du CA pour mener à bien ce plan de travail.
 
Le Mardi 23 janvier 2007, le plan de continuation présenté a convaincu le Tribunal de Grande Instance du Sud de prononcer, après validation par notre administrateur judiciaire, notre sortie de la mesure de redressement judiciaire dont nous bénéficiions depuis le 24 janvier 2006. Nous pouvons ici unanimement saluer la qualité du travail et de l’engagement dont a fait preuve l’équipe de salariés conduite par notre directeur, permettant ainsi à notre association de franchir cette étape vitale.
 
 
Nous avions cependant sous-estimé deux écueils, que nous pourrions à présent nommer plus positivement « phases » : l’aspect économique ne pouvait constituer que la partie émergée de l’iceberg. A la crise économique se greffa donc bientôt une crise d’identité, et concomitamment une crise politique au sein de notre instance dirigeante bénévole. D’aucuns pourraient être tentés d’y lire une polémique. A ceux-là nous répondrons que si nous prenons le temps de déplacer – et de dépasser – le cadre d’analyse de notre situation singulière pour le replacer – et le porter – au sein de l’espace des structures de l’économie sociale et solidaire auquel nous appartenons, nous constaterons que nous ne sommes pas les seuls…
 
Par conséquent, faisons preuve de courage, et adoptons la prudence comme principe d’action. Ne cherchons pas dans l’absolu la règle de la vertu, et conduisons notre plan d’action à son terme, en nous donnant cette année 2007 pour :
-          emménager dans nos nouveaux locaux,
-          prendre le temps de renforcer notre Conseil d’Administration,
-          définir nos règles de pilotage pour les années à venir,
-          clarifier notre système de délégation à une direction,
-          réaffirmer notre appartenance à un réseau national et redéfinir nos modalités de travail, tant du point de vue des salariés que des administrateurs,
-          travailler sereinement sur la rénovation de nos statuts,
-          formaliser, avec les adhérents et les salariés, notre projet associatif renouvelé.
 
Après une année charnière pour notre association, nous avons en effet la responsabilité de consolider le travail effectué, en restant concentrés sur notre projet. Lorsque notre situation sera stabilisée, nous pourrons enfin capitaliser notre expérience et la partager.
 
 
Nous proposons donc que l’Assemblée Générale élise son nouveau Conseil d’Administration pour réaliser ce programme de travail, en nous souhaitant à toutes et à tous, pour reprendre les termes de Jaurès, d’avoir l’audace d’« aller à l’idéal et de comprendre le réel ».
 
 
Petit débat démocratique
-          Le représentant des volontaires : ah ben moi je suis pas d’accord pour que les volontaires ne votent plus dans le CA le volontariat dans l’association c’est important tralala
-          la présidente : je suis d’accord avec vous mais nous en avons discuté – et nous l’avons même voté en CA – nous ne sommes pas certains que ce soit une bonne idée d’obliger des volontaires à prendre des décisions engageant l’association sur le long terme
-          le président du réseau : il est vrai que dans notre réseau le volontariat est la valeur forte, et qu’au niveau national cela se traduit pas un droit de vote tralala la démocratie la place de chacun et tout ça…
-          la présidente : certes mais au-delà de la carte postale encore faut-il accompagner cela. Le faisons-nous réellement ? Je ne le crois pas.
-          le président du réseau : il est vrai que j’ai remarqué qu’au niveau national les volontaires s’abstenaient systématiquement au moment du vote…
-          la présidente : moi aussi…
-          les représentants des salariés : nous n’avons JAMAIS voté le retrait du droit de vote aux volontaires. JAMAIS
-          l’ancien président : ah oui je crois que nous n’avons pas voté cela…
-          un nouveau candidat administrateur : pourtant il me semble bien que si…
-          la présidente : je crois – si je ne m’abuse – qu’au sein de notre réseau nous sommes la seule association a avoir des représentants des salariés, qui plus est avec un droit de vote. Cela nous semble important car ils portent fortement le projet…
-          tous : ça n’a rien à voir !
-          Miss Tique  : j’ai dû me tromper… Pince-moi je rêve…
 
 
Vote du rapport d’orientation
Qui vote contre ? Personne
Qui s’abstient ? L’ancien président (« Tiens je vais m’abstenir allez tiens. Je n’ai pas tout suivi j’étais en retard… »
Qui vote pour ? Tous les autres
 
 
Election du nouveau Conseil d’Administration
La présidente : je vous demande de bien vouloir élire la nouvelle équipe qui va porter le projet
L’ancien président souhaite prendre la parole : « chers adhérents, c’est sous mon règne que le redressement judiciaire a eu lieu, et si je souhaite rester administrateur de cette merveilleuse association, j’ai besoin que vous me confirmiez que vous voulez bien de moi, blablabla »
La présidente : je vous propose donc d’inscrire sur votre bulletin les noms de ceux que vous souhaitez élire
Résultat des courses : le trésorier récolte, malgré son travail, le moins de voix. Et l’ancien président a une voix de plus que la présidente…
 
 
Analyse politique…
 
PROMOTION DE CEUX QUI N'ONT PAS TREMPE DANS LE PROJET...

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Verbatim
commenter cet article

commentaires

Madame Copine 18/06/2007 07:38

Mmmmmhhh!!!!
J'aime beaucoup cet ancien président, droit, digne et honnête qui ne se remet toujours pas de sa retraite anticipée c'est ça??? Il a besoin d'être rassuré....
Je vois que tu continues quand même...ça reste un mystère!!!! Mais bon courage!!!
 

Laure 18/06/2007 11:49

Je me suis sentie écrasée par la responsabilité qui m'incombait, et que les partenaires financiers me renvoyaient  "si tu pars l'association va mourir", au vu des engagements financiers pris par chacun (quand même, budget de 1 300 000 euros, et 485 000 euros de DETTES)...
Aujourd'hui, personne d'autre ne veut prendre la présidence. Et ce soir, au CA qui aura pour tâche d'élire son nouveau bureau, je ne me représenterai pas, car je ne vais pas "violer" les salariés en tentant de les convaincres d'un projet et d'une méthode qu'ils récusent, au nom de la militance (à bon compte selon moi).
Car chacun doit prendre ses responsabilités. Et je ne vois pas pourquoi j'assumerai aussi celles des autres. Après tout, étant donné que ce sont les 21 salariés qui portent le projet au quotidien, accompagnés en cela pour un CA, qu'ils se trouvent le ou la présidente qui leur correspondra.
S'ils me le demandent, je n'assumerai la fonction que par défaut, le temps qu'ils s'organisent. Fin de règne donc.

Expresso...

Le coup de la panne, par Mehdi Ahoudig

Le métro de Tokyo fonctionne très bien. Tellement bien que quand il y a une panne, c'est l'affolement général. Ballet de bruits et de voix pour mécanique un instant suspendue : tranche de son.