Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos...

  • : Interlude...
  • : Ce blog est le résultat d'un challenge lancé par Madame Copine, mon amie du bout du monde... En réponse à mes mails éhontés critiquant un quotidien au demeurant tout à fait passionnant.
  • Contact

Cuisine du monde...

Locations of visitors to this page

Recherche

Mise en bouche...

Archives

Au menu...

Bonheurs et malheurs du jour dans Ligne privée - Titres, dédicaces et prologues dans Intercalaires - Ce que j'en pense dans A ma sauce. Piquante... - Ma vie de présidente dans Verbatim - Les interrogations du jeudi dans Fauteuil Club - Mes péripéties professionnelles dans Passage Public - Mon univers littéraire dans Sofa Travelling

10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 14:01
Auteur
Lydie SALVAYRE
 
 
Catégorie
Cynisme à tous les étages
 
 
Quatrième de couverture
Il s’agit de belles âmes. En visite chez les pauvres. Cela se fait.
La visite est organisée par Real Voyages qui prône un tourisme un peu particulier puisqu’il consiste à faire découvrir l’envers des grandes villes et leur désolation.
Projet admirable – nous vous demandons d’applaudir – qui va être sérieusement mis à mal.
Car dans l’autobus qui conduit ces très charitables personnes à travers six pays d’Europe, il y a Jason, le trouble-fête, que les pleurnicheries de ses voisins et leurs hoquets indignés enragent à l’extrême.
Et il y a Olympe. Olympe qui se tait. Olympe qui se tait parce qu’elle n’a pas les mots qu’il faut, ni les façons, mais dont le rire s’entend de l’autre côté de la mer.
 
 
Morceau choisi : l’accompagnateur
« Vous qui ne savez rien de la désolation, dit l’accompagnateur, personne n’ose en disconvenir, vous qui ne savez rien de la désolation sinon d’un savoir blasé autant que confortable ce qui revient en somme à un parfait non-savoir, les touristes s’entre-regardent, vous allez entreprendre un voyage à travers l’Europe proscrite des manuels de tourisme, l’Europe proscrite de la pensée, celle-ci. Et l’accompagnateur, d’une main sacerdotale, dessine un geste large qui embrasse la cité.
Sans être exactement votre directeur de conscience, dit l’accompagnateur, j’ai à cœur que ce voyage soit pour chacun de vous une épreuve intérieure dont vous sortirez meilleurs.
Totalement jobastre ! murmure Lafeuillade. »
 
 
Post-face
J’aime son ton caustique, et son style parlé, un peu haché, interpellateur… Et surtout, surtout, j’espère qu’Olympe a prévu de se sauver. J’espère.
Je passerai bien l’après-midi à poursuivre mais j’ai du boulot pour mon association. Après la politique en observation, je vais donc passer au sens pratique : la politique en orientations. Affaire à suivre… Dans Verbatim !
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Madame Copine 11/06/2007 06:04

Ce livre me donne bien envie...ça m'a l'air en effet bien cynique...
Tu en as d'autres comme ça dans ta réserve????

Laure 11/06/2007 07:48

Et bien disons que la totalité de ma réserve est encore dans les cartons, donc euh... comment dire...  Enfin si, j'aurai quelques romans japonais. Mais il faut que je les retrouve ! A suivre donc...

Expresso...

Le coup de la panne, par Mehdi Ahoudig

Le métro de Tokyo fonctionne très bien. Tellement bien que quand il y a une panne, c'est l'affolement général. Ballet de bruits et de voix pour mécanique un instant suspendue : tranche de son.