Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos...

  • : Interlude...
  • : Ce blog est le résultat d'un challenge lancé par Madame Copine, mon amie du bout du monde... En réponse à mes mails éhontés critiquant un quotidien au demeurant tout à fait passionnant.
  • Contact

Cuisine du monde...

Locations of visitors to this page

Recherche

Mise en bouche...

Archives

Au menu...

Bonheurs et malheurs du jour dans Ligne privée - Titres, dédicaces et prologues dans Intercalaires - Ce que j'en pense dans A ma sauce. Piquante... - Ma vie de présidente dans Verbatim - Les interrogations du jeudi dans Fauteuil Club - Mes péripéties professionnelles dans Passage Public - Mon univers littéraire dans Sofa Travelling

9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 00:27

 

 

 "Le rapport d’orientation de 2006"

 

 

Le cap du capitaine. Je vous le livre in extenso.

  

 

« Dans le rapport moral, nous évoquions – dans un propos introductif – un contexte de profonde mutation des politiques publiques générateur d’incertitude pour l’ensemble du secteur associatif. Nous avons également fait état de notre situation de redressement judiciaire, et des mesures que nous avions prises pour sortir de cette situation.

 

 

Dans notre conclusion, nous prenions acte de notre obligation de résoudre l’équation nous permettant de faire valoir et mettre en avant nos valeurs tout en respectant un cadre administratif et financier pour pouvoir assurer notre action. Nous avons également listé quelques pistes concrètes relevant de notre responsabilité d’administrateurs pour réaliser cet objectif. Nous avons enfin invité l’ensemble de nos bénévoles, de nos volontaires, de nos adhérents, de nos salariés, et de nos partenaires à en dessiner le chemin ensemble.

 

 

Ce rapport d’orientation reprendra donc de manière synthétique les bases de notre travail pour présenter conjointement un plan de continuation de l’association en décembre 2006 (pour la dimension relevant de notre activité au sens strict), ainsi qu’un projet associatif renouvelé et formalisé qui nous servira de fil conducteur dans les années à venir.

 

 

 

 

 

Dans ses grandes lignes, nous nous référons au plan de restructuration que nous avons présenté le 30 mai 2006 au cours d’un tour de table animé par France Active dans la mesure où il a été validé en amont par notre administrateur judiciaire, adopté par nos principaux partenaires institutionnels, et conforté mardi 27 juin 2006 par le Tribunal de Grande Instance.

 

 

 

 

 

Les objectifs que nous poursuivons sont de créer les conditions de la poursuite de notre activité dans le respect de nos valeurs et plus particulièrement de :

 

 

-          répondre aux besoins des publics et aux attentes des partenaires

 

 

-          nous appuyer sur les métiers et les savoir-faire de la structure

 

 

-          nous efforcer d’améliorer notre lisibilité générale.

 

 

 

 

 

Aussi, en optimisant notre triple compétence – technique, sociale et éducative – nous nous situons comme une structure de référence sur le champ de l’habitat en proposant un process intégré d’insertion (insertion par l’habitat et insertion professionnelle). Nous avons également exploré des pistes de perspectives à moyen terme consistant à élargir notre offre de services par l’innovation et la diversification sur les deux clés d’entrée que sont l’habitat et l’insertion.

 

 

 

 

 

Pour ce faire nous devons poursuivre la mise en œuvre de notre plan d’action :

 

 

-          finalisation des accords avec les partenaires,

 

 

-          adaptation des effectifs, organigramme,

 

 

-          montage du projet immobilier

 

 

-          formalisation du projet associatif,

 

 

-          définition des règes de pilotage,

 

 

-          règles de gestion, gestion des ressources humaines,

 

 

-          construction du plan de développement

 

 

-          élaboration du plan de continuation.

 

 

 

 

 

Enfin, le pilotage de la mise en œuvre opérationnelle de ce plan d’action a été confié à :

 

 

-          une équipe de direction confirmée et organisée

 

 

-          un bureau renouvelé ayant délégation du CA pour mener à bien ce plan de travail.

 

 

 

 

 

Etant donné notre actualité, et afin de ne pas se tromper d’enjeu, parvenir à mener en parallèle un travail de fond sur notre projet associatif constitue la condition sine qua non de la pérennisation de notre association, dans la mesure où c’est ce projet (et les orientations qui en découleront) qui sera soumis au vote d’une Assemblée Générale Extraordinaire qui sera provoquée à la sortie de notre redressement judiciaire.

 

 

 

 

 

En préalable, nous devrons réaffirmer notre approche qui consiste à aider les gens à se remettre en mouvement, avec le choix de « faire avec » plutôt que de « faire pour ». Pour cela, nous proposons de construire une évaluation sociétale de notre action, en nous aidant d’une méthodologie employée par une structure oeuvrant dans un champ connexe de l’auto production en l’adaptant. Nous devrons également nous fédérer – en interne comme en externe – en faisant de la participation, au sein de divers espaces à inventer, un moment de construction collective d’un projet associatif de société. Enfin, il nous appartiendra d’affirmer notre projet et de le partager avec nos partenaires.

 

 

 

 

 

Nous proposons donc que l’Assemblée Générale confirme son mandat au Conseil d’Administration et à son bureau pour réaliser ce programme de travail dans les six mois que nous laissent notre seconde période d’observation, et que les débats soient renvoyés lors d’une AGE de fin d’année. »

 

 

 

 

 

Verdict du directeur. J’ai un capitaine c’est ce dont j’ai besoin. Comme mon job c’est de ne pas perdre en route le directeur, je me dis tout va bien se passer. C’était sans compter sur les luttes intestinales de la « famille », les coups du sort, les revers mérités…

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L - dans Verbatim
commenter cet article

commentaires

Expresso...

Le coup de la panne, par Mehdi Ahoudig

Le métro de Tokyo fonctionne très bien. Tellement bien que quand il y a une panne, c'est l'affolement général. Ballet de bruits et de voix pour mécanique un instant suspendue : tranche de son.