Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos...

  • : Interlude...
  • : Ce blog est le résultat d'un challenge lancé par Madame Copine, mon amie du bout du monde... En réponse à mes mails éhontés critiquant un quotidien au demeurant tout à fait passionnant.
  • Contact

Cuisine du monde...

Locations of visitors to this page

Recherche

Mise en bouche...

Archives

Au menu...

Bonheurs et malheurs du jour dans Ligne privée - Titres, dédicaces et prologues dans Intercalaires - Ce que j'en pense dans A ma sauce. Piquante... - Ma vie de présidente dans Verbatim - Les interrogations du jeudi dans Fauteuil Club - Mes péripéties professionnelles dans Passage Public - Mon univers littéraire dans Sofa Travelling

27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 16:54

En toute simplicité...


Spéciale dédicace
A tous les protagonistes de cette épopée. Ils se reconnaîtront.


Prologue
Au départ il y a eu un poste à pourvoir quelque part. Au départ je n'étais pas du tout intéressée. Du tout. Au départ il y a eu une femme qui m'a poussée, poussée, pendant je freinais, freinais... Bon. Ensuite, de guerre lasse, j'ai quand même refait mon CV. Et puis, tant qu'on y était, je l'ai envoyé. Le lendemain, on m'a invitée à un entretien dans un cabinet de recrutement spécialisé. Comme je suis une femme polie, j'y suis allée. J'ai bien fait parce que finalement, c'était assez sympa. Et puis le pourvoyeur de poste a exprimé le souhait de discutailler avec moi. J'ai dit que j'étais OK. Mais la veille, je voulais plus y aller. D'ailleurs, je répétais sans discontinuer à mon Homme "j'veux pas y aller, j'veux pas y aller, bouhouhouhou". Lequel a soupiré et m'a conseillé d'appeler ma maman. Au téléphone, j'ai beaucoup pleuré. En définitive, j'ai exorcisé le malheur qui était en moi. Et ça a été productif parce que, au bout de quelques heures, j'ai réussi à sécher mes larmes (merci ma petite maman chérie). Le lendemain, je suis quand même allée à ce satané rendez-vous, et je n'ai pas hésité à me montrer sous mon plus mauvais jour. Même que j'ai même pas envie d'en parler.


Le milieu de l'histoire
Après, j'ai attendu. Et comme je ne suis jamais à court de contradiction, je me suis dit que peut-être que ce serait plutôt une rudement bonne idée, de me tailler du GIP Savons et politique.
Que peut-être ce serait de nature à rétablir l'équilibre de mon psychisme, voire - soyons fous - à enrichir ma carrière, d'aller travailler avec des vrais professionnels.
Et puis je me suis dit qu'en plus tant je saurais quoi en faire, des euros en sus proposés par le pourvoyeur de poste. Ouais. Coquillages et crustacées... Tralalalalalala....
Alors, à la fin, forcément, j'étais motivée. Par conséquent j'ai commencé à sérieusement m'y projeter. Dans cet ailleurs. Et à trouver le temps de réflexion long. Très long. Trop long.
Donc dix jours plus tard, j'ai décroché mon téléphone et j'ai dit "bonjour, je viens aux nouvelles". Et on m'a répondu "bonjour, j'allais vous appeler". Alors j'ai répondu "chouette, ça me fait plaisir". Et on m'a répondu, "si de votre côté vous êtes toujours d'accord pour toper là, moi aussi je tope là". Alors j'ai dit "OK, je tope là". Et pour faire les choses bien comme il faut, on a même signé un contrat, un vrai.



Epilogue

Monsieur Rouletaboss

Directeur

 

Savons et politique
Le Sud

 

 

Le Sud, le 23 mars 2008

 

 

 

 

Monsieur le directeur,

 

 

Comme je vous en ai informé oralement le vendredi 21 mars 2008, je vous présente ma démission des fonctions de chargée de mission que j’occupe au sein du GIP Savons et politique depuis le 3 octobre 2003.

 

Je vous propose que nous convenions d’un entretien afin de régler l’ensemble des questions administratives (dont le solde de mes congés et RTT), et de définir plus précisément les modalités de fin de mission.

 

Je vous adresse mes meilleures salutations.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laure - dans Passage Public
commenter cet article

commentaires

Laure 03/08/2008 10:22

@Lilia : bienvenue chez moi, et merci pour ta visite et ton message ! A bientôt alors...

Lilia 03/08/2008 07:36

Une très jolie plume, pleine maîtrise du sujet qu'on ne peut que lire jusqu'au bout. Puis chute assurée avec la lettre de démission :DJe découvre ce joli blog en passant par chez Corinne.J'en suis ravie !

Laure 06/04/2008 22:00

@ Nat : et voui ! Quelle cachottière je fais !@ Estelle : je vais enfin avoir les mains dans le camboui ! Et merci pour le commentaire de texte... Petite soeur...@ Madame Copine : après avoir beaucoup fantasmé sur la lettre de démission, finalement, je dirais que cela m'a procuré un grand sentiment de... sérénité...@ Corinne : je suis très heureuse de te recevoir chez moi ! A très bientôt pour raconter la suite de cette nouvelle histoire professionnelle...

Corinne 05/04/2008 16:25

Ah ! enfin des nouvelles !!! Et quelle nouvelle ! J'ai adoré la façon dont tu l'as racontée :-) Bonne chance pour ce nouveau tournant de vie.

Madame Copine 03/04/2008 08:33

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!!!Je suis très contente pour toi, ta lettre de démission a dû te procurer grande joie!!!Un nouveau souffle!!! Bonne chance!!!

Expresso...

Le coup de la panne, par Mehdi Ahoudig

Le métro de Tokyo fonctionne très bien. Tellement bien que quand il y a une panne, c'est l'affolement général. Ballet de bruits et de voix pour mécanique un instant suspendue : tranche de son.