Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Propos...

  • : Interlude...
  • : Ce blog est le résultat d'un challenge lancé par Madame Copine, mon amie du bout du monde... En réponse à mes mails éhontés critiquant un quotidien au demeurant tout à fait passionnant.
  • Contact

Cuisine du monde...

Locations of visitors to this page

Recherche

Mise en bouche...

Archives

Au menu...

Bonheurs et malheurs du jour dans Ligne privée - Titres, dédicaces et prologues dans Intercalaires - Ce que j'en pense dans A ma sauce. Piquante... - Ma vie de présidente dans Verbatim - Les interrogations du jeudi dans Fauteuil Club - Mes péripéties professionnelles dans Passage Public - Mon univers littéraire dans Sofa Travelling

23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 15:12

Toute ressemblance blablabla...


Etude de cas
 
Pour vos patrons, vous avez comme qui dirait légèrement dépassé les bornes des limites. Politiquement correctement parlant. Mais la branche sur laquelle vous avez miraculeusement pu vous hisser étant en or, vous vous y accrochez comme une moule à son rocher. Faudrait voir à pas manquer. De blé.
 
Par ailleurs, au fil du temps, vous vous êtes comme qui dirait un peu grillé. Vis-à-vis de vos salariés. Vous allez donc jouer votre énième carte. Et subtilement essayer de vous débarrasser des éléments récalcitrants. Et concomitamment de promouvoir celui que vous aviez si longtemps négligé. En vous servant de ce marchepied inespéré. Pour remonter vous vautrer... sur votre branche dorée…
 
En premier lieu, vous vantez – que dis-je, chantez – les mérites de ce malheureux servant. Vous ne vous lassez pas de raconter que des mails à 2h00 du matin recevez. Mais ne pipez mot de celui qui, arrêté pour bronchite, a néanmoins trouvé plus professionnel de travailler au lieu de rester alité... Après avoir épuisé des stratégies consistant à inciter ceux qui vous cassent les pieds à évoluer hors les murs, vous optez finalement pour le développement d’une technique absolument innovante de mise au placard. Renard que vous êtes.
 
A titre d’exemple, vous développez de nouveaux projets. Avec votre nouveau protégé et des consultants extérieurs (et aspirants entrants), auxquels vous confiez des missions sans plus vous préoccuper des règles d’attribution des marchés (publics faut-il le rappeler). Muni de votre baguette magique, vous rebaptisez subtilement les consultants en « chargés de mission ». Et ouais. Vous êtes comme ça. Sans chichis. Un illusionniste de premier plan.
 
Lorsque – lors de la réunion d’équipe trimestrielle – vous êtes interpellé en termes de cohérence avec les fonctions des salariés, et de chevauchement des projets sur lesquels ils sont en théorie pilotes, en touche vous bottez. Vous répondez, l’air visiblement très affligé, que vous n’avez fait que construire une architecture (à laquelle tous devront se plier).
 
Bien entendu, vous poursuivez en continu – un exploit que vous renouvelez à l’envi – le blocage de toutes informations de nature à permettre à vos ouailles de conduire leur mission (non évolutive depuis des années). Et bien entendu vous continuez à leur demander de travailler sans un sous dépenser. Ce que vous saurez – lorsque le moment sera venu – à votre crédit exploiter.
 
 
 
Conclusion
En ce moment, vous êtes assigné à proposer augmentations, plan de formation, et évolutions, avec économies d'échelle en parallèle. Quelles sont vos options ?
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laure 31/01/2008 10:34

@ Madame Copine : les moules de Méditerranée sont une espèce tout à fait étonnante, car, même avariées, elles restent solidement accrochées à leur rocher. Seraient-elles génétiquement modifiées ?

Madame Copine 31/01/2008 02:41

Ah!! J'y arrive, je pensais que tu m'avais classé dans les indésirables...Et oui les moules sont bien accrochées à leurs rochers, mais lorsqu'elles sont avariées,elles se décrochent ..un jour...patience ...beaucoup de patience...

Laure 23/01/2008 18:58

@ Nath : Effectivement, effectivement... J'en rêve ! Ou alors d'être à mon compte. Parce que là, encore, je suis soft...

NatduVénéz 23/01/2008 18:06

Et bine, c'est là que je suis contente que MON patron direct soit MON Brad !!! Comme ca, si y'a conflit, on le règle sur l'oreiller...

Expresso...

Le coup de la panne, par Mehdi Ahoudig

Le métro de Tokyo fonctionne très bien. Tellement bien que quand il y a une panne, c'est l'affolement général. Ballet de bruits et de voix pour mécanique un instant suspendue : tranche de son.